Roméos et Juliettes de Palestine

Salah Hamouri venait d´être libéré après sept ans de prison dans le cadre d´un échange entre Israel et Hamas; 550 prisonniers contre le soldat franco- israélien Gilad Shalit. Hamouri a été jugé par un tribunal militaire orchestré et accusé de complot dans l´assassinat du rabbin ultra-ortodoxe Ovadio Youssef. Quand le nouveau libéré est arrivé en France, Elsa, une jeune femme, fille d´un célèbre député communiste, est devenue sa guide pour lui montrer la ville de conférence en conférence. Il n´y a pas meilleure scène que Paris pour que l´amour émerge. En 2014, le couple s´installe à Al-Quds (Jerusalem) pour commencer à zéro, mais la fin des contes de fées "et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants" ne fait pas souvent partie des histoires d´amour en Palestine. Le mois de mai de la même année ils décident de se marier mais la plupart des invités sont bloqués à leur arrivé à l´aéroport. Salah est arrêté à plusieurs reprises par l´armée et est interdit de rentrer en Cisjordanie, ce qui l´empêche de continuer ses études au barreau à l´Université de Ramallah.

Les autorités israéliennes refusent la demande de visa d´épouse pour Elsa, qui lui permettra la libre circulation dans tout le territoire, et elle fait appel au visa de service en tant que salarié du consulat français. À son retour, après avoir passé Noel en famille, Elsa est arrêtée á l´aéroport de Ben Gurion et est expulsée du pays après deux nuits en cellule malgré son état avancé de grossesse. "Deux jours sans à peine boire ni manger car j´avais peur de ce qu´ils auraient mettre dedans" assure-t-elle. Le motif est une étrange accusation sans aucune preuve: Elsa Lefort est une "personne dangereuse pour la sécurité d´Israel". "Tout le monde sait que le meilleur moment pour se radicaliser est pendant la grossesse" ironise-t-elle sans perdre le sourire qui l´accompagne à chaque moment de son témoignage. Il ne reste que quelques semaines pour prendre l´avion et récupérer sa vie avant d´accoucher. Le temps joue contre eux. Malgré les efforts de son avocat, le couple craint le pire: devoir choisir entre sa famille et son pays. Si l´enfant naît en France, il ne pourra pas obtenir le statut de palestinien d´ Al-Quds Est et il pourra être refusé à son entrée, voir même, être retenu dans l´attente de son expulsion dans une des "cellules familières" qui existent dans les centres de détention.

Cette histoire semble se répéter infiniment en Palestine, où sont niés les droits civiles mais également les besoins vitaux de l´être humain. Palestine est un pays plein de Roméos et Juliettes, des couples et des familles séparées par leurs permis de résidences dans les différents territoires palestiniens. Toutefois, cette histoire a une chose de particulière car il s´agit de deux citoyens français mêlés dans une embuscade des services secrets israéliens. Face au silence scrupuleux des autorités françaises et seulement avec quelques lignes dédies dans les médias où prédomine la version officielle d´Israel: Elsa Lefort a menti aux autorités pour obtenir son visa". Une déclaration qu´Elsa Lefort dément "c´est le consulat français qui l´a demandé". William Shakeaspeare lui-même n´aurait jamais imaginé une histoire aussi machiavélique que celle-là.

*Article publié sur Palestina Digital http://issuu.com/abdotounsi/docs/revista_50/58

#Palestine #Israel #SalahHamouri #ElsaLefort #Jerusalem

Posts
Archivo
Tags
No hay tags aún.